La mémoire de la source : Qu’est-ce que c’est ?

Mis à jour : janv. 5








Dans le cadre du projet So-CoIL, nous nous intéressons aux effets sociocognitifs de la littératie. La mémoire de la source constitue un des processus étudiés dans le cadre de ce projet. D’un point de vue neuropsychologique, la mémoire est considérée comme une entité formée de plusieurs systèmes, qui se distinguent selon la nature des informations stockées et des réseaux cérébraux sous-jacents (Picard et al., 2009). La mémoire de la source est l’un de ces systèmes et est relativement peu investiguée. Elle correspond à l’ensemble des processus cognitifs impliqués dans l’attribution des origines des souvenirs, connaissances et croyances (Hashtroudi et al., 1989 ; Johnson, 1988 ; Lindsay & Johnson, 1989 ; Lindsay et al., 1991). Elle comporte différentes sous-composantes (Johnson et al. 1993) :

· La « mémoire de réalité », qui permet de différencier les informations générées intérieurement des informations provenant de l’extérieur.

· La « mémoire de la source externe », qui permet de faire la discrimination entre différentes sources externes, par exemple entre deux personnes différentes ou entre ce qui a été entendu dans la rue ou à la radio.

· La « mémoire de la source interne » qui permet de distinguer les différents processus qui ont généré une information, par exemple, différencier ce qu’on a pensé de ce qu’on a dit.

Comme nos ateliers consistent en une formation à l’esprit critique, pouvoir se rappeler comment nous avons appris un fait est donc essentiel pour évaluer la fiabilité et/ou la pertinence d’une information.


Habiba Bouali

Source memory: What is it ?


In the framework of the So-COIL project, we are interested in the socio-cognitive effects of literacy. Source memory is one of the processes studied in this project. From a neuropsychological point of view, memory is considered as an entity made up of several systems, which are characterized according to the nature of stored information and the underlying brain networks (Picard et al., 2009). Source memory is one of these systems and is relatively little investigated. It corresponds to all the cognitive processes involved in attributing the origins of memories, knowledge and beliefs (Hashtroudi et al., 1989 ; Johnson, 1988 ; Lindsay & Johnson, 1989 ; Lindsay et al., 1991). It involves various sub-components (Johnson et al. 1993) :


· « Reality monitoring » makes it possible to differentiate internally generated information from information coming from the outside.

· « External source monitoring » enables to discriminate between different external sources, for example between two different people or between what was heard in the street or on the radio.

· « Internal source monitoring » makes it possible to distinguish the different processes that have generated an information, for example differentiating what one thought from what one said.


As our intervention consists of critical thinking training, being able to remember how we learned a fact is therefore essential to assess the reliability and/or the relevance of information.


Habiba Bouali

220 vues2 commentaires

Posts similaires

Voir tout

La FUNOC